La navarre ou la conquête d’un peuple

Mascarade.
Tous les peuples du monde affirment leur prétention ou volonté de vivre librement et sûrement dans leur propre patrie, avec leur territoire et leurs recours dont ils sont  constitués, de préserver leur liberté et identité nationales par tous les moyens possibles face à l’agression et l’occupation impérialiste et coloniale, de maintenir ses propres droits d’autodétermination et légitime défence.

Le nationalisme impérialiste oprime, réprime, menace, séquestre, vole et tue. Mais si l’impérialisme peut, parfois, soumettre et détruire les peuples, aucun pays qui résiste à l’impérialisme se soumet. Les peuples qui sont sous l’occupation n’accèptent jamais les  droits d’agression et de conquête. Les pays ne se soumettent jamais si ils ont la force pour empêcher telle chose.

Sa propre résistence fait “qu’un peuple est un peuple” identifiable sous l’agression, l’occupation et le terrorisme impérialistes. La lutte pour la liberté nationale est signe et expression vitale. Il est impossible et impensable la résistence politique et idéologique face à l’agression impérialiste et l’occupation totalitaire sans les conditions sociologiques et culturelles générales qui les précèdent, les constituent, les expliquent et les font nécessaires.

La lutte pour l’indépendance nationale est une lutte en faveure des droits humains, la dignité et la personnalité. Celui qui n’a pas intériorisé cela, ne comprendra jamais la persistence, la continuité et l’universalité des mouvements de libération nationale à travers le monde.

 

 

No Replies to "La navarre ou la conquête d'un peuple"

    Dejanos tu opinión

    Uso de cookies

    Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

    ACEPTAR
    Aviso de cookies