Imposition

Yvette DUFOUR. ORREAGA (Nabar Estatu Pentsamendua)ko kidea.

Il est connu que chaque Etat du monde possède sa propre législation nationale.

Pour pouvoir figurer telle qu´elle, il est impératif de se doter du pouvoir, c est-à-dire de la force, pour dicter des lois qui seront appliquées et obéies.

Dans le cas de désobéissance d un citoyen, ce dernier sera automatiquement sanctionné. Cela se traduira par une amende, voir sanction, prison incluse selon le délit.

Logiquement, ces lois sont mises en place par et pour la citoyenneté de l´Etat en question. Mais dans notre cas, les Navarrais, nous avons un problème grave vu que comme Etat occupé que nous sommes, nous nous voyons obligés d´ obéir ces lois alors qu´ elles nous sont totalement étrangères, imposées et donc illégales. Mais si nous nous réfèrons au code international, aucun Etat étant sous la domination d´ un autre, n´ a aucun droit, car celui-ci se trouve en infériorité et impossibilité pour exercer ses fonctions en ce qui concerne le droit proprement dit.

C est à dire, q´un Etat occupé n´ est pas en mesure de décider quoi que ce soit en relation avec son propre peuple. C´est donc l´ Etat occupant qui décidera à sa place. Ce qui est invraisemblable, c´ est que nous devenons, aux yeux de l´ occupant, des délinquants dans nos propres terres si jamais nous violons l´ une de ces lois déja citées.

Mais la question ne s´arrête pas là: vu que nous sommes occupés par deux Etats, lorsqu´ une personne vit du côté occupé par les espagnoles mais qu elle travaille du côté occupé par les francais ( et vice versa), elle a automatiquement “droit” à un numéro l´identifiant comme “étrangère” alors que cette personne, dans le cas exposé, n´est aucunement sortie de la Navarre, de l´ Etat navarrais, donc, de ses propres terres…

En somme, on nous fait sentir étrangers dans notre propre pays alors que se sont eux les étrangers (espagnoles et français). Mais comme j´ explique tout au début de cet article, si nous voulons être maîtres de notre propre destin, il est impératif de se doter de la force nécessaire, c´est à dire, du pouvoir pour pouvoir se mesurer avec l´ occupant d´ égal à égal.

Mais de plus, lorsque cet état comme le nôtre, le Navarrais, applique la sous-politique en pensant qu´ il y a possibilité de négociation quelconque avec l´ennemi, le résultat ne peut s´ avérer que catastrofique politiquement parlant. Et voilà où nous en sommes…

No Replies to "Imposition"

    Dejanos tu opinión

    Uso de cookies

    Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

    ACEPTAR
    Aviso de cookies